PARTI DES FOURMIS
PDF
PEOPLE'S DEMOCRATIC FRONT  
Accueil
Actualité
APRICOSOMA
Archive
Archive (2012)
Archive (2013)
Archive (2014)
Contact
Credo
GMT
Idéologie
Interview
Jubilé
Le Président
LE PARTI DES JEUNES & DES INTELLECTUELS
Arme de la Construction Massive

CENTENAIRE DES MARTYRS D’AFRIQUE (1914-2014)

POUR UN RETOUR AUX CINQ (5) ACSN1

«Que chacun de vous utilise pour le bien-être des autres, le don particulier qu’il a reçu de Dieu (1 Pierre 4 : 10)»


Monsieur le Minjec (Ministre chargé de l’Education civique),
En souhaitant que la joie et la paix de Noël 2014 accompagnent votre Famille et vous-même tout au long du Nouvel An 2015,
J’ai le regret de constater l’inexplicable mutisme qui, depuis aujourd’hui vingt sept (27) ans (1988), entoure nos diverses suggestions, constructives, dans leur fond essentiel...
Votre silence, plus particulièrement, au sujet du recentrage opportun de la vie publique camerounaise autour de ses Emblèmes, constitutifs de cette République! Eléments — clé, d’autant plus incontournables, de l’émergence prônée en date, par les slogans de référence.
C’est un truisme, en effet, de constater que le Cameroun, c’est, à n’en pas douter, l’unique Pays au monde où, accusé de souffler, librement et où il veut, le procès de l’Esprit est ouvert, voire, en cours, depuis plus de 27 ans (1988)!
Tenez! 1988. Pour cause de faciès du promoteur, non accepté en haut lieu, le Mincom, feu Henri Bandolo, n’organisera jamais les Assises constitutives de certaine Limorap (Ligue mondiale des radios pour la paix). Prestige national, à l’échelle internationale, sèchement refusé par-ci! Et ce, malgré la pertinence, inattaquable, dudit projet de régulation universelle des ondes hertziennes. En dépit du Soutien personnel du Dg de l’Unesco, le savant espagnol, Federico Mayor, manifesté au cours de sa conférence de presse du 09 novembre 1990, tenue au Hilton Hotel de Yaoundé (Cmr).
- Et tant pis pour le Rwanda, victime, six (6) années plus tard (1994), de sa «radio des mille collines».
2007. Cinquantenaire le plus consensuel de la série des quatre2.
Année sainte et sabbatique du Jubilé1 de l’Etat du Cameroun (1957-2007)!
Le Drapeau, piétiné de préférence, artistiquement (cf. Edou-doua, Canal 2, 10 juin 2007) et impunément! Publiquement et institutionnellement!
Sous désaccord permanent avec le même faciès-là!
(Idiotie de la guerre – autant en relever une!).
- Et tant pis pour l’Afrique, narguée à Paris, par le Négrier français, Nicolas Sarkozy, trois (3) années plus tard (2010), sous tel pluvieux «14 juillet».
Est-il du tout gentil, Monsieur le Ministre, de confisquer délibérément l’équilibre humain, et partant, l’épanouissement de tout un peuple, en faisant autant preuve de timidité institutionnelle, aussi contre productive, par le parfait silence gardé, aussi rétrograde, violation aussi infatuée du droit de tel citoyen à la... propriété intellectuelle?
Le Cameroun a-t-il du tout besoin de ce genre d’accordéonistes, à cou raide, dépourvus de la moindre souplesse intellectuelle, s’activant plus que jamais à confisquer, aussi cyniquement, l’avancement de son précieux Corpus, social et humain, et ce, malgré l’impressionnant Potentiel, clairement affiché depuis les 27 ans précités?
Octobre 2006. Le même citoyen lambda, suffisamment utile – dès lors que ses terrains (à lui seul), non indemnisés en date, produisent, efficacement et à titre exclusif, depuis quelque 35 ans (1980), les 85% au moins de l’énergie électrique consommée dans votre bureau et partout ailleurs en ville – lambda qui, à nouveau, lance son cri solitaire! A l’instar de Jean le Baptiste, en ce Triangle... désertique :
«RETOURNONS AUX ATTRIBUTS DE LA SOUVERAINETE NATIONALE!».
Aucune contradiction, élevée, à droite, pour lui prouver le contraire!
Aucune positive réaction, non plus, à gauche, attendue sous le sceau de l’humilité intellectuelle, à l’effet de corriger promptement les errements institutionnels aussi clairement pointés du doigt, leurs effets, plus que néfastes! (On est vraiment où là, Camaroes? Qui d’autre, pour le faire à notre place, hélas!, mais qui donc, à part nous-mêmes?).
En vous priant de bien vouloir, à partir de 2015, changer le fusil d’épaule en nous concédant à temps utile, l’ultime Audience, appelée à marquer la reconsidération de vos options, indéfendables depuis 27 ans au moins, d’exclusion de Songloulou, portion de cette «Tombe où dorment nos pères», parmi les plus utiles qui soient,
Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression patriotique de notre haute et sincère considération.-
FAIT A YAOUNDE, LE 23 DU MOIS DE JANVIER 2015, MARQUANT LES TRENTE (30) ANS DE LA TOUTE PREMIERE PARUTION (1985) DU MANIFESTE DU PARTI DES FOURMIS (PDF), INTITULE : «DANS 100 ANS, NOUS SERONS TOUS MORTS! ».

Daniel Boo           
Parti des fourmis         
© GP/RDMB           


  1. Attributs Camerounais de la Souveraineté Nationale (Armoiries; Devise; Drapeau; Hymne; Nationalité). En vigueur depuis les mémorables Assises de l’Alcam (Assemblée législative du Cameroun), tenues à Yaoundé le 10 mai 1957 (jeudi).
  2. Etat (1957); Assassinat de Um (1958); Indépendance (1960); et Réunification (1961).
DELAI DE RIGUEUR POUR CE FULGURANT RETOUR : Soixantenaire de l’Etat du Cameroun (1957-2017), le 10 mai 2017 (mercredi).




Actualité

Récentes Publications:

Copyright©2005 PDF. Tous droits réservés.