PARTI DES FOURMIS
PDF
PEOPLE'S DEMOCRATIC FRONT  
Accueil
Actualité
APRICOSOMA
Archive
Archive (2012)
Archive (2013)
Archive (2014)
Contact
Credo
GMT
Idéologie
Interview
Jubilé
Le Président
LE PARTI DES JEUNES & DES INTELLECTUELS
Arme de la Construction Massive

SYSTÈME DES NATIONS UNIES

DEFIS RELEVES, OBSTRUCTIONS ORIENTEES, REGNE DES RAPPORTS DE FORCES

De 1945 à 2015, le système des Nations Unies, convient-il de relever, aura, à n’en pas douter, connu des orientations diverses qui ne disent pas nécessairement leur nom exact. De sa bipolarisation, Usa—Urss, à l’actuelle mondialisation—globalisation, marquée par l’inexplicable survivance de l’Otan, l’on saura dénombrer, pour peu d’être vigilant, comme signalé en titre, des défis relevés, mais en plus, autant d’obstructions orientées, sous le couperet redouté de certain droit de veto, utilisé ou non, au niveau du Conseil de sécurité.
De la Conférence de Brazzaville (1944), présidée par Charles de Gaulle, jusqu’à ces années 60, marquées par les indépendances des Etats africains, beaucoup d’eau sous les ponts desdits Etats au moins, notamment, pour l’Algérie et le Cameroun, les deux uniques pays d’Afrique dont l’Indépendance sera conquise de haute lutte.
A ce niveau précis, convient-il de rappeler, le Cameroun se singularisera avec le Togo, comme l’un des deux pays d’Afrique qui, depuis la signature du traité de Versailles (1919) seront successivement placés sous mandat de la Sdn, puis ensuite, sous la tutelle de l’Onu. Le destin de ce Triangle dépendant bel et bien des rapports de force qui prévaudront au sein de ladite instance.
Sous le mandat de la Sdn, confié après 1945 à la France et à la Grande Bretagne, pays à droit de veto précité, suivi de la même tutelle de l’Onu, les décisions de cette dernière au sujet du Cameroun seront bien souvent biaisées, jusqu’à pouvoir réussir à mettre les charrues avant les boeufs, en faisant accéder au forceps ce Cameroun à son Indépendance, remarquablement dénuée de l’exercice de sa souveraineté monétaire. Et ce, alors même que le programme de l’Upc (Union des populations du Cameroun), le parti du Mpôdol Ruben Um Nyobe, reçu à trois reprises par la 4ème Commission de l’Onu, prévoyait la Réunification des deux parties, anglophone et francophone, avant la programmation effective de ladite Indépendance.
Signalons par ailleurs le rôle significatif désormais joué par le groupe des 77 pays non alignés au sein de l’Assemblée générale de cette Onu, et ce, à partir du 24 avril 1955, date de la tenue de la conférence de Bandoung (Indonésie), un mois seulement avant l’interdiction de l’Upc par les autorités françaises.
Les non alignés vont effectivement donner du répondant au bloc occidental, en orientant si souvent telle ou telle décision de ladite instance contre l’Otan et ses alliés.
Relevons globalement, pour le crédit de l’Onu, la fin effective de l’aventure coloniale, en Afrique et ailleurs. Le dernier Territoire africain à accéder à l’Indépendance ayant été la Namibie de Sam Nujoma, en 1991. Sous supervision directe du Secrétaire général de l’Onu, d’origine péruvienne, Javier Perez de Cuellar... Soulignons aussi l’action de ce que nous désignons comme étant les ‘casques blancs’ du développement, bras séculier de cette instance universelle : son Armada d’organisation spécialisées qui, toutes, concourent efficacement, à l’échelle planétaire, à l’élaboration des meilleures conditions de vie pour tous.
Relevons, également et en plus, toutes ces missions si souvent coûteuses, ô combien, de paix et d’interposition de l’Onu dans autant de poches de belligérance, allumées par-ci et par-là.
Générosité pratique de ces milliers de ‘casques bleus’ postés en zones ingrates non sans risque d’y laisser leur vie.
Disons pour conclure que l’Humanité a bien gagner l’n de ses plus fulgurants paris en rationnalisant, à travers cette Onu, la nécessaire solidarité des hommes et des femmes de cette planète bleue qui n’a eu de cesse de réfléchir sur les conditions de sa survie, passant par ce Dialogue permanent entre l’Homme, la Nature et la Culture.–

Silas Maliga           






Actualité

Récentes Publications:

Copyright©2005 PDF. Tous droits réservés.